PANDÉMIE 2020 – Éthique, société, politique

 

Capture d’écran 2021-07-08 à 16.28.00

À paraître, septembre 2021

 

Cet ouvrage prolonge Une démocratie confinée ? L’Éthique quoi qu’il en coûte.

Observateur reconnu dans le suivi et l’analyse éthique de la gouvernance et des pratiques depuis février 2020 de la crise sanitaire, Emmanuel Hirsch poursuit son travail d’investigation et de réflexion qui lui a conféré dans les médias une expertise de référence.

« Nous devons comprendre le devoir d’inventaire comme une exigence éthique. Convenir en société de ce qui nous avons déjà appris de ces mois de crise profonde, de ce que nous y avons perdu, parfois dans des renoncements inconsidérés et des deuils insurmontables est nécessaire, ne serait-ce que pour mieux affronter un présent incertain. Que reste-il aujourd’hui de nos « essentiels » ? Quels principes d’action mobiliser dans la durée et aborder l’après, si nous n’avons pas analysé, approfondi et discuté des expériences et des décisions inédites ?

Les concepts, les références et les pratiques sociales se sont avérés souvent inopérants dans un contexte qui les défiait. Le champ de l’éthique a été fortement sollicité pour tenter de préserver le sens lorsque les repères s’altéraient, y compris dans l’affirmation de nos responsabilités. Il a été nécessaire de prioriser, de hiérarchiser et donc de sélectionner sans être assuré d’arbitrages justes. N’était-il pas possible, parfois, de faire autrement, d’explorer d’autres approches, de s’opposer aux systématismes de procédures indifférenciées ?

Il ne serait pas raisonnable de reprendre demain le cours de nos existences avec l’illusion que nous pouvons nous exonérer d’un devoir d’inventaire, ne serait-ce que pour reprendre confiance en nous et en notre destinée. »