Alzheimer, éthique et société

Alzheimer-ethique-et-societe

Editions ÉRÈS, collection Espace éthique, 2012.

Sous la direction d’Emmanuel Hirsch et de Fabrice Gzil (Responsable du Pôle Études et recherche, Fondation Médéric Alzheimer).

Trois convictions justifient cet ouvrage collectif qui associe les meilleures compétences dans une approche pluridisciplinaire désormais indispensable. La première est que ce sont les personnes malades qui devraient être les principaux acteurs de leur histoire et de leur vie avec la maladie, et que celles-ci devraient être et rester – tout au long de la maladie – au cœur de leur accompagnement. La deuxième est que ceux qui sont en première ligne dans l’accompagnement des personnes malades — les proches, les professionnels et les bénévoles qui prennent soin d’eux au quotidien —doivent être reconnus et soutenus par la société, car ils font vivre cette exigence de solidarité sans laquelle notre société ne serait plus une société véritablement humaine. La troisième est que ce que l’on appelle la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées ne constituent pas seulement un défi pour la science et la médecine, mais que les conséquences multiples de ces affections appellent une approche globale et une mobilisation de tous les acteurs de la société.

Préface, introduction et premier chapitre (PDF)
Table des matières (PDF)
Site de l’éditeur
L’ouvrage sur Amazon